Réduire les coûts visibles : le mauvais réflexe des entreprises en temps de crise

Face aux impacts économiques récessifs de la crise sanitaire, 55 % de leurs dirigeants redoutent la faillite (Enquête CPME avril 2020).

Pour l’éviter, une même fausse bonne idée reste souvent appliquée : la réduction drastique des coûts tous azimuts pour essayer d’améliorer la survie de l’entreprise.

Dans son récent article, Christophe Combaudon, Docteur en sciences de gestion, démontre qu’en adoptant ce réflexe, les gérants de PME risquent d’entraîner leur entreprise dans un cycle négatif infernal en ne se focalisant que sur les coûts visibles, au détriment des coûts réels (Coûts visibles + coûts cachés).

Il existe, au contraire, une autre voie bien plus efficace pour assurer la pérennité des entreprises…

Effectivement, il existe bel et bien des méthodologies qui permettent de mesurer l’impact des investissements en ressources humaines, c’est-à-dire en capital humain. ET, cerise sur le gâteau, de les valoriser financièrement dans des comptes d’exploitation et de résultats !

Comme le montre notre dernier livre blanc, à télécharger : « Comment valoriser financièrement ses investissements dans le capital humain ».

Decouvrez notre offre de formation