webleads-tracker

Le diagnostic et les modalités d’actions du Management eco-collaboratif® en faveur des performances cachées et de leur valorisation

Comprendre comment valoriser les performances cachées qui existent dans toutes les entreprises

L’adage « On ne peut bien gérer que ce que l’on peut mesurer » s’applique lui aussi aux performances cachées…

Il est possible de transformer 35 à 55 % des coûts cachés en performances cachées ! Cela nécessite schématiquement de suivre 4 étapes distinctes : un diagnostic, une phase projet, une mise en œuvre d’actions correctives et enfin une phase d’évaluation.

Afin de pouvoir transformer les performances cachées en valeur, il convient donc en premier lieu d’identifier puis de mesurer et d’analyser les coûts cachés de l’entreprise. Ceci s’opère au cours d’un triple diagnostic en deux temps :

qualitatif (quels sont les dysfonctionnements ?) et quantitatif (quels sont les volumes des actes de régulation nécessaires ?) lors d’une première phase digitalisée sur la plateforme d’AESTIGIA… Puis financier (quelle est la valorisation financière puis comptable des performances cachées ?) lors de la seconde phase.

Cette valorisation diffère selon la nature des coûts cachés : sursalaires, surtemps, surconsommations, non-productions, non-création de potentiels, travail non collaboratif voire augmentation de risques.

Les surtemps, par exemple, qui représentent 80 % des coûts cachés, correspondent à des temps supplémentaires provoqués par les régulations de dysfonctionnements mais aussi par un manque de travail collaboratif (réunionite, absence de méthodologies et/ou d’outils digitaux collaboratifs, etc.).

L’évaluation de ces surtemps, par exemple, s’effectue en les multipliant par un de nos outils de valorisation financière : la CHVACV, Contribution Horaire à la Valeur Ajoutée sur Coûts variable.

Il s’agit d’un indicateur de performance économique globale et durable de toute entreprise qui représente la valeur horaire moyenne générée par une heure d’activité du personnel. Cet indicateur s’avère bien plus complet et pertinent que la seule prise en compte du coût de salaire chargé d’un collaborateur, par exemple.

Au cours de ce diagnostic, chaque typologie de coûts cachés bénéficie de sa propre méthode d’évaluation…

Une fois le diagnostic financier achevé, les deux étapes suivantes sont engagées l’une après l’autre : la phase projet et la mise en œuvre d’actions correctives.

Enfin, la démarche aboutit plusieurs mois plus tard à la quatrième et dernière phase, celle de l’évaluation. Au cours de celle-ci, une nouvelle mesure quantitative est effectuée afin de valoriser financièrement…et comptablement les performances obtenues pendant cette période.

L’ensemble de notre démarche de Management eco-collaboratif® aura alors créé un important gisement de valeur supplémentaire et de croissance intrinsèque durable et vertueuse au sein de l’entreprise.

Découvrez tout cela dans notre vidéo n°3 sur  http://www.aestigia.com/conseil/management-eco-collaboratif/

Decouvrez notre offre de formation
2018-11-20T13:21:52+00:00

Laisser un commentaire